Selon un nouveau rapport, les technologies d’intelligence artificielle pourraient rapporter 630 milliards de Livres Sterling (plus de 708 millions d’Euros) à l’économie britannique. Dans cette étude de 78 pages réalisée conjointement par deux départements du gouvernement anglais, 18 recommandations ont été effectuées pour que le Royaume-Uni devienne l’un des pays les plus avancés en la matière.


Une révolution représentant des milliards dans la majorité des secteurs


Le document dévoile des plans particulièrement ambitieux pour dynamiser le secteur de l’IA. Le rapport, ‘Growing the Artificial Intelligence Industry in the UK’, précise que l’IA est une opportunité unique de développement pour de nombreux secteurs de la société.

Les applications intelligentes commencent d’ores et déjà à avoir un impact important, notamment dans les domaines de la santé, des services clients, de la banque, de l’industrie, de l’éducation ou encore la conduite autonome. Gain de productivité, plus grande efficacité mais également amélioration de la qualité de vie sont au coeur des changements qui s’opèrent.

Le marché intéresse de très nombreuses entreprises, dans tous les secteurs, mais également les gouvernements. L’intelligence artificielle représentera des milliards d’euros et on assiste à une véritable course au développement à base d’investissements et de plans de formation. Les États-Unis et la Chine semblent se développer rapidement mais de nombreux autres pays comme le Canada, les Émirats Arabes Unis, Singapour ou encore  le Royaume-Uni élaborent des plans d’action pour bénéficier également des avancées en IA. En France, le rapport France IA présenté l’an dernier définissait déjà des pistes de développement que la récente mission Villani devrait approfondir.


Des plans ambitieux pour situer le Royaume-Uni à la tête du secteur


Le gouvernement britannique avait déjà mis en avant l’importance de l’IA en annonçant plus tôt cette année qu’1 milliard de Livres Sterling allait être investi dans six domaines clés de la recherche et du développement.


Le rapport de 78 pages contient 18 recommandations visant à faire du Royaume-Uni le numéro 1 mondial en matière d’IA. Citons par exemple la transformation de l’Institut Alan Turing en centre de recherche national concernant la technologie IA et la création d’un programme de Master, financé par les entreprises, visant à enseigner et former les employés aux technologies IA. Le rapport met notamment en avant l’importance des entreprises et la nécessité pour elles de se tourner vers des applications IA pour se développer.