Internet est un système mondial de réseaux informatiques interconnectés. Les ordinateurs et les réseaux informatiques échangent des informations à l’aide du protocole TCP/IP (Transmission Control Protocol / Internet Protocol) pour communiquer entre eux. Les ordinateurs sont connectés via les réseaux de télécommunications, et Internet peut être utilisé pour envoyer des e-mails, transférer des fichiers et accéder à des informations sur le Web. De nos jours, Internet est devenu un élément presque indispensable pour beaucoup de gens, et pourtant, beaucoup ignorent tout de son origine.


Internet a débuté sous le nom d’ARPANET


L’histoire d’Internet a commencé avec le développement des ordinateurs électroniques dans les années 1950. Internet a débuté sous le nom d’ARPANET, un réseau de recherche universitaire financé par l’Agence de Projets de Recherche Avancée de l’armée américaine (ARPA). Le projet a été dirigé par Bob Taylor, administrateur de l’ARPA, et le réseau a été construit par le cabinet de conseil Bolt, Beranek et Newman. Il a commencé ses opérations en 1969.
Le premier message a été envoyé par l’ARPANET en 1969 depuis le laboratoire du professeur d’informatique Leonard Kleinrock de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA), au deuxième nœud de réseau du Stanford Research Institute (SRI).

POUR SA PART, L’E-MAIL A ÉTÉ DÉVELOPPÉ EN 1971 PAR RAY TOMLINSON

En 1973, les ingénieurs en logiciels Vint Cerf et Bob Kahn ont commencé à travailler sur la prochaine génération de normes de mise en réseau pour l’ARPANET. Ces normes, appelées TCP/IP, sont devenues la base de l’Internet moderne. ARPANET est passé à l’utilisation de TCP/IP le 1er janvier 1983.
Les réseaux de commutation par paquets tels que le réseau NPL, Tymnet, Merit Network, CYCLADES et Telenet, ont par la suite été développés à la fin des années 1960 et au début des années 1970 en utilisant divers protocoles de communication. Donald Davies a tout d’abord présenté la commutation par paquets en 1967 au National Physics Laboratory (NPL) au Royaume-Uni, qui est par la suite devenu une rampe de de lancement pour la recherche britannique pendant près de deux décennies.




D’ARPANET à Internet

Dans ses débuts, ce précurseur d’Internet était exclusivement utilisé par les armées et les universités. Les fournisseurs de services Internet commerciaux (FAI) n’ont commencé à apparaître que vers la fin des années 1980. L’ARPANET a été désarmé en 1990. Dans les années 1980, l’informaticien britannique Tim Berners-Lee a aussi mené des recherches au CERN, en Suisse, sur le World Wide Web, reliant des documents hypertextes à un système d’information accessible depuis n’importe quel nœud du réseau.

INTERNET NE FUT ACCESSIBLE AU GRAND PUBLIC QUE DANS LES ANNÉES 80

Depuis le milieu des années 1990, Internet a eu un impact révolutionnaire sur la culture, le commerce et la technologie, notamment via la communication quasi instantanée par courrier électronique, la messagerie instantanée, et le World Wide Web avec ses forums de discussion, ses blogs, ses réseaux sociaux et ses sites de vente en ligne. Les communautés sur la recherche et l’éducation continuent de développer et d’utiliser des réseaux avancés tels que JANET au Royaume-Uni et Internet2 aux États-Unis, afin d’améliorer Internet.




Qui gère Internet ?

Personne ne gère Internet. Il s’agit d’un réseau décentralisé de réseaux. Des milliers d’entreprises, d’universités, de gouvernements et d’autres entités exploitent leurs propres réseaux et échangent du trafic entre eux sur la base d’accords volontaires d’interconnexion. Les normes techniques partagées qui font fonctionner Internet sont gérées par une organisation appelée Internet Engineering Task Force (IETF).
L’IETF est une organisation ouverte. Toute personne est libre d’assister aux réunions, de proposer de nouvelles normes et de recommander des modifications aux normes existantes. Personne n’est obligé d’adopter les normes approuvées par l’IETF, mais le processus de prise de décision par consensus de l’IETF permet de s’assurer que ses recommandations sont généralement adoptées par la communauté.

PERSONNE NE GÈRE LA SÉCURITÉ SUR INTERNET

L’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) est parfois décrite comme étant responsable de la gouvernance d’Internet. Comme son nom l’indique, l’ICANN est responsable de la distribution des noms de domaine et des adresses IP. Mais l’ICANN ne contrôle pas qui peut se connecter à Internet ou quel type d’informations peut être envoyé via Internet.



Internet 2, le futur d'Internet

Internet2 ou University Corporation for Advanced Internet Development (UCAID) est un consortium de réseaux sans but lucratif basé aux États-Unis (et à l’échelle internationale), dirigé par des chercheurs, des universitaires et des leaders de l’industrie et du gouvernement. Lancé en 1996, Internet2 s’efforce de faire progresser l’éducation en réseau et les partenariats mondiaux pour faciliter l’utilisation de technologies Internet novatrices.
Internet2 Network est chargé de fournir des services de réseau de production pour répondre aux exigences de haute performance des services de formation et de recherche. Il fournit à ses utilisateurs un environnement de recherche et de test de réseau protégé. Les utilisations du réseau s’étendent à des applications collaboratives et des expériences de recherche distribuées. Certaines de ces applications sont à différents niveaux de commercialisation, tels que l’IPv6, le Layer 2 VPN et les réseaux de circuits dynamiques.

INTERNET 2 GÈRE LE RÉSEAU INTERNET 2 : UN RÉSEAU OPTIQUE ET INTERNET DE NOUVELLE GÉNÉRATION

En 2007, Internet2 a commencé à exploiter son réseau de circuits dynamiques le plus récent, Internet2 DCN, une technologie avancée qui permet d’attribuer des circuits de données sur le réseau à fibres optiques. Le réseau Internet2, par l’intermédiaire de ses branches régionales et de ses membres, relie plus de 60 000 établissements d’enseignement, de recherche, gouvernementaux et communautaires, allant des écoles primaires et secondaires aux collèges et universités communautaires, bibliothèques publiques, musées, et organisations de soins de santé.